Les lots de lait Lactalis ont contaminé, en raison de la présence de salmonelle, une trentaine de bébés.

Devant la gravité de la situation, dès les 2,10 et 21 décembre, étaient annoncées des mesures de retrait ou rappel concernant les produits incriminés.

Malgré cette annonce quelques enseignes ont continué à vendre les produits Lactalis :
Leclerc : 984 produits vendus
Carrefour : 434 produits vendus
Système U : 384 produits vendus
Cora : 72 produits vendus
Auchan : 52 produits vendus

Selon la DGCCRF « L’industriel est responsable du retrait immédiat des rayons des produits concernés. Il lui revient de déterminer les moyens nécessaires pour assurer l’efficacité des opérations »

Mais, à l’évidence, le système de rappel a mal fonctionné. ORGECO déplore qu’il ne soit prévu aucun
contrôle de mise en œuvre de cette procédure de retrait. Un encadrement, quant a l’application de la décision, aurait évité que des lots de lait supplémentaires aient été vendus.

Mais que s’est il passé? Mauvaise organisation, mauvaise communication, négligence, volonté de protéger des intérêts financiers ?
L’enquête devra répondre à toutes les interrogations des familles des victimes, et des consommateurs.

Laisser un commentaire

Ecrivez et appuyez sur la touche "Entrer" pour lancer la recherche