Origine des 13 desserts

Ils seraient d’origine provençale et paraissent inconnus au nombre de 13 avant le début du XXème Siècle. Autrefois, les desserts de Noël étaient composés de fruits récoltés dans les campagnes. Il y avait beaucoup de fruits secs ou frais conservés dans les greniers, en prévision de l’hiver.

En fait jadis, il était de bon ton de montrer à sa famille et à ses amis que l’on ne manquait de rien et que l’hiver pouvait arriver …on tiendrait jusqu’à la saison de production. Avec l’exode rural, on n’avait plus chez soi comme à la ferme, de quoi présenter le maximum de desserts d’où la nécessité de les acheter…

La tradition des 13 desserts est récente, depuis 1920, ils représentent Jésus et les 12 Apôtres. Symbole de partage, aujourd’hui encore le repas de la Cène est considéré comme le grand message de partage du Christ. En mémoire de ce repas chrétien la Provence conserve la tradition des 13 desserts à la symbolique forte.

Ils se déclinent à partir de « mendiants » qui sont :

  • Les noisettes ou les noix (symbole des Augustins)
  • Les figues sèches (symbole des Franciscain)
  • Les amandes (symbole des Carmes)
  • Les raisins secs (symboles des Dominicains)

La couleur des fruits est en rapport avec la robe des ordres religieux et le terme « mendiant » rappelle que ces ordres vivaient de l’aumône. La couleur des vêtements a d’ailleurs changé au cours des décennies, mais les fruits sont restés les mêmes ;

Après ces quatre premiers desserts, nous trouvons suivant les villes et les familles 9 autres fruits et confiserie parmi le choix suivant :

  • La fougasse (gâteau à l’huile d’olive et à la fleur d’oranger) elle doit être rompue, comme le Christ l’a fait avec le pain lors de la Cène.
  • Les dattes (qui peuvent être déguisées de pâte d’amande)
  • Le nougat blanc (aux pistaches)
  • Le nougat noir (au miel)
  • Les dragées
  • Les fritures : oreillettes, beignets, gaufres…
  • La pâte de coing ou confiture
  • Du raisin blanc
  • Le melon de Noël
  • Les oranges (signe de richesse)
  • Les melons confits (ou d’autres fruits confits)
  • Les pommes ou les poires
  • Les clémentines
  • Les prunes …

Ils sont servis en même temps, la table doit être couverte de 2 nappes, éclairée de chandelier de 3 bougies et chaque personne doit, tous les goûter.

Selon les villages et les familles leur composition varie, mais partout on commence par servir en premier : « la pompe à huile » une sorte de brioche à l’huile et aux fruits confits. Lorsque vous aurez dégusté tour à tour 12 desserts vous pourrez avec la première mandarine faire votre vœu secret qui sera vraisemblablement exaucé dans l’année.

Toute l’équipe d’ORGECO 38 vous souhaite de bonnes fêtes

 

Laisser un commentaire

Ecrivez et appuyez sur la touche "Entrer" pour lancer la recherche